A+ A A-
  • Catégorie : mexique
  • Écrit par Nicolas

Mexique : Toluca surprend

Toluca souffre mais vire en tête après la demi-finale aller

Après des quarts de finale de Liguilla surtout marquée par une victoire surprise (quoique) sur Cruz Azul, les Diables Rouges comptent bien poursuivre leur opération en demie.

Il y avait comme un air de logique après les quarts de finale de la Liguilla mexicaine. A l’issu de ceux-ci, trois des quatre premiers de la phase régulière avait en effet composté leur billet. Sans vraiment éprouver de difficultés pour certains comme Santos Laguna et León, ce dernier ayant même atomisé les Monarcas au retour, avec plus de mal pour le grand favori América (passé au bénéfice du but marqué à l’extérieur face aux Tigres). Seule sensation, même si elle concernait une opposition entre le quatrième et le cinquième de la phase régulière, l’élimination de Cruz Azul par Toluca. Mieux, les Diables Rouges ajoutaient la manière en tuant le suspense dès le match aller, privant ainsi le quatuor ayant dominé la première phase d’une lutte sans merci pour le titre.

L’heure était donc venue pour les demi-finales avec comme affiches TolucaAmérica et León – Santos Laguna. Là encore, Toluca aura surpris. Largement dominé en première période pour les Águilas, Toluca rentrait aux vestiaires avec un retard d’un but absolument superbe dans sa conception collective et sa réalisation technique et la sensation que la finale serait compliquée à aller chercher. Sauf qu’après une incroyable entame de seconde période, les Diables Rouges allaient totalement renverser le match. Deux buts coup sur coup, deux missiles dans les 10 premières minutes du second acte permettaient à Toluca de prendre la tête. América semblait assommé et allait devoir attendre les vingt dernières minutes pour se réveiller. Mais Talavera tenait bon, permettant ainsi à Toluca de virer en tête avant de se déplacer à l’Azteca.

Dans l’autre demi-finale, León pourrait bien regretter son relâchement des arrêts de jeu. Dominant outrageusement les Guerreros de Santos Laguna, el León menait tranquillement 3-0, se préparant déjà pour une finale qui lui tendait les bras avec un tel score, jusqu’à ce que ce diable d’Orozco profite d’une mauvaise sortie de gardien William Yarbrough pour ramener un petit espoir aux Guerreros. Ils devront cependant s’imposer 2-0 ou par trois buts d’écart au retour.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé