. . .

Bolivie : la tête à l’envers

  • Écrit par Nicolas Cougot
  • Publié dans la catégorie bolivie

Doublé de Saucedo, Universitario prend les commandes du Clausura

Après sept journées de Primera Division bolivienne, aucun des traditionnels favoris n’occupe les premiers rangs. Pire, certains sont déjà bien décrochés.

L’heure du retour du championnat bolivien a sonné sur L-O ! Après le succès arraché par les Tigres de The Strongest lors d’une incroyable dernière journée d’Apertura, on s’attendait bien évidemment à retrouver l’habituel casting pour occuper les premiers rôles.

Car derrière The Strongest, qui a remporté quatre des cinq derniers tournois, et Bolivar, qui s’est adjugé les deux autres, la place laissée aux habituels outsiders que sont San José, Blooming voire Jorge Wilstermann ou Oriente Petrolero semble réduite. Mais l’intersaison a été animée. Premièrement parce que San José, Wilstermann, Oriente Petrolero et Bolivar ont changé d’entraîneur. Si les Albiverdes s’offrent un entraîneur de renom avec Tabaré Silva, bien connu en Uruguay, Bolivar voit partir Miguel Angel Portugal au Brésil et doit reconstruire. Cette valse d’entraîneurs se fait pourtant dans un contexte ou de manière surprenante, le marché des joueurs est resté assez minime. The Strongest par exemple ne laisse partir personne et réalise la belle opération en rappatriant Alejandro Chumacero, ancien de la maison. Peu de mouvements donc en théorie peu de changements sur le terrain.

Sauf que sept journées plus tard, la sensation est grande. Deux victoires suivies de 4 défaites, Blooming se retrouve avant-dernier, juste derrière le vice-champion Bolivar au parcours quasi-identique (série en cours de 4 matchs sans victoire). La place est donc libre pour The Strongest et autres San José ? Pas vraiment. Les Tigres profitent d’un match avancé disputé la nuit dernière pour recoller au podium tandis que le Santo, malgré ses quatre victoires consécutives, est encore au pied du podium.

C’est donc la grande surprise du début de Clausura. Après sept journées, ce sont les Doctos d’Universitario qui sont aux commandes après leur victoire face à The Strongest dans un match qui risque de rester dans les mémoires. Pas forcément pour le doublé de Mauricio Saucedo qui permettait à Universitario de rapidement prendre les devants ni pour la réduction du score de Reinoso, mais plus pour sa fin de match, marqué par de nombreux accrochages résultant en pas moins de 5 cartons rouges sortis par un arbitre qui aura surtout provoqué la colère du camp jaune et noir !

L’autre sensation, c’est Sport Boys. Membre du club de ceux qui ont changé d’entraîneur à l’intersaison, les Toros sont désormais coachés par l’ancien de The Strongest, Nestor Clausen et, bien que lourdement battus par Aurora, restent co-leaders du tournoi.

A noter enfin qu’en clôture de la septième journée le clásico de Santa Cruz est remporté par Oriente Petrolero à la 90e minute, provoquant une pluie d’expulsion dans la foulée (5 également !) et qui en profite pour venir se replacer à quatre points de la tête. Quand on vous dit que c’est chaud en Bolivie !

Les résultats :

Guabirá 1 – 1 Jorge Wilstermann

Nacional Potosí 1 – 4 San José

Bolívar 1 – 3 Real Potosí

Club Aurora 3 – 0 Sport Boys

Universitario 2 – 1 The Strongest

Blooming 2 – 3 Oriente Petrolero

Le classement :

 

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé