. . .

CONCACAF Champions league : Historiques !

  • Écrit par Nicolas Cougot

Demi-finales retour de la CONCAChampions avec pour Montréal comme pour Herediano, l’ambition de préserver une confortable avance acquise à l’aller.

Le peuple ticos se voyait déjà avec une finale 100% costaricaine, imaginant Alajuelense renverser une situation mal embarquée face à l’Impact quand Herediano n’avait qu’à contrôler América. Il n’en sera rien.

 

Soutenez le projet Lucarne Opposée - Chili 2015

Impact historique

Après sa victoire 2-0 à l’aller, l’Impact pouvait aborder son voyage au Costa Rica avec une certaine tranquillité. D’autant qu’à la pause, après avoir subi pendant le premier acte, les hommes de Klopas avaient réussi le coup parfait, celui de marquer juste avant la mi-temps, Jack McInerney coupant parfaitement un centre d’Oduro, seule véritable occasion des canadiens. De quoi être tranquille donc. Mais le second acte allait pourtant offrir son lot d’émotions. Gabas ramenait la LDA d’une merveille de coup-franc, les costaricains prenaient les devant à l’heure de jeu. La pression s’intensifiait mais l’Impact tenait. Mieux, sur un nouveau contre, Andres Romero s’amusait de la défense d’Alajuelense et égalisait. Il était pourtant dit que les supporters de l’Impact allaient souffrir jusqu’au bout : Guevara marquait le but du 3-2 à l’entrée des dix dernières minutes, McDonald celui du 4-2 dans les arrêts de jeu. La LDA échoue à un but de la qualification, Montréal devient le premier canadien à se hisser en finale d’une Ligue des Champions. Les quelques minutes de souffrance valaient bien une telle récompense.

 

Hallucinante demi-heure

« Herediano pasó del sueño al ridículo » titrait La Nación au lendemain de retour disputé à l’Azteca. Après le 0-3 reçu au Costa Rica, América savait qu’il faudrait un véritable exploit pour renverser la situation. Si les Florenses se procuraient la première occasion du match, l’ouragan qui allait s’abattre sur eux allait tout emporter. Darwin Quintero à la troisième minute lançait les Águilas, 30 minutes plus tard, les vagues offensives des hommes de Matosas avaient tué le match. Dario Benedetto s’offrait un quadruplé en 23 minutes, Nelson voyait rouge côté Florense, 5-0 à la pause, l’Azteca pouvait célébrer ses héros. La seconde période allait perdre en intérêt et en rythme, Diaz s’offrait un dernier but « FIFA », América atomise Herediano 6-0 et retrouve une finale pour la première fois depuis 2006, ayant ainsi l’occasion de rejoindre Cruz Azul au sommet du palmarès de la CONCACAF. 

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé