. . .

Uruguay : Clausura 2012

  • Écrit par Nicolas Cougot

Vendredi 16 mars 2012

Nacional

Après le succès sur le fil du Nacional de Gallardo, retour en Uruguay pour un Clausura qui s’annonce terriblement serré.

Sacré champion sur le fil début décembre (souvenez-vous du but de Recoba), le Nacional de Gallardo s’apprête à défendre chèrement son titre et voit une concurrence ambitieuse mais encore en plein tumulte. Pour cela, les Bolsos jouent sur la stabilité, renforçant même leur effectif par quelques retouches intelligentes comme les arrivées de l’expérimenté Andrés Scotti, de l’argentin Israel Damonte ou encore de l’ancien joueur de Schalke Vicente Sánchez et de la nouvelle pépite uruguayenne Juan Cruz Mascia (que vous aviez sans doute découvert lors de la Coupe du Monde des moins de 17 ans).

Principal rival du Nacional, l’ennemi de toujours : Peñarol. Après une finale de Libertadores sous la direction de Diego Aguirre, les Carboneros ne semblent pas digérer le départ de leur charismatique entraîneur. Alors invaincu avant de passer sous la direction de Gregorio Pérez, les Carboneros allaient s’effondrer pour voir ensuite leur rival décrocher le titre. Pire, Peñarol rate totalement son début de Libertadores 2012. Conséquence, Gregorio Pérez tout juste licencié, le géant uruguayen semble entamer un nouveau cycle. Pour cela, il rappelle ses gloires de 2011 : Fabián Estoyanoff ou Luis Aguiar sont ainsi de retour dans un groupe quasi-inchangé et outsider principal pour le titre.

Reste à savoir enfin comment Danubio aura digéré la perte de l’Apertura dans les dernières secondes, si River Plate, surprise de l’Apertura, sera capable de rééditer cet excellent tournoi, si le Defensor Sporting, l’autre représentant en Libertadores, parviendra à se hisser de nouveau au sommet du classement après un Apertura quelque peu raté qui a coûté sa place à Pablo Repetto, remplacé sur le banc par Gustavo Díaz et si le promu sensation de l’Apertura, le Cerro Largo, sera capable de rééditer l’exploit.

Premières journées : favoris placés, Danubio en retard.

Quatre journées de disputées et si la surprise de ce début de tournoi est Liverpool, auteur d’un quatre sur quatre, la plupart des favoris sont déjà aux premières places. Avant le choc Peñarol – Defensor Sporting du 22 mars prochain, les deux clubs sont second et troisième (les Carboneros réalisant le sans faute) alors que Cerro Largo et Nacional pointent à cinq longueurs du leader, les Bolsos venant de tomber pour la première fois sur la pelouse du Racing. Reste Danubio, quelque peu en retard bien qu’encore invaincu (3 nuls et une victoire).

Les résultats :

Racing Club 1 – 0 Nacional

Cerro 3 – 0 Rentistas

El Tanque Sisley 3 – 2 Cerrito

Bella Vista 1 – 2 Liverpool

River Plate 2 – 2 Montevideo Wanderers

Cerro Largo 2 – 0 Fénix

Danubio 3 – 2 Rampla Juniors

Le classement :

L’ensemble des buts inscrits lors de la 4e journée :

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé