• Catégorie : amérique latine
  • Écrit par Nicolas Cougot

Copa Sudamericana : Vasco sauve l'honneur brésilien.

Jeudi 27 octobre 2011

Santa Fe

Fin des huitièmes de finale de la Sudamericana avec au menu de la semaine, quatre équipes brésiliennes qui étaient loin d'être qualifiées.

A l'heure des matchs retour, aucun club brésilien engagé dans cette Sudamericana 2011 n'avait quelque certitude mis à part Flamengo.

Balayés la semaine passée chez lui devant l'Universidad de Chile, les coéquipiers de Ronaldinho, laissé au repos pour le retour avec de nombreux autres titulaires, savaient que la mission était impossible. La victoire de la 'U' au retour n'aura fait que confirmer la suprématie chilienne sur ce huitième de finale.

Autre équipe en difficulté, Botafogo se rendait en Colombie avec l'obligation de s'imposer après le nul du match aller. Peine perdue. Dominé de bout en bout, le Fogão explose 4-1 et ne verra pas les quarts.

A l'opposé, São Paulo, sauvé par Luis Fabiano, pouvait se contenter de gérer son déplacement au Paraguay. Malheureusement pour les coéquipiers de Rogerio Ceni, Libertad, fort de son expérience acquise en Libertadores notamment, ne tremblait pas et renversait tranquillement la tendance.

Le Brésil allait-il faire un terrible zéro pointé ? Tout était possible. D'autant que son leader actuel, Vasco, avait pris l'eau en Bolivie sur le terrain d'Aurora et devait s'imposer par plus de 2 buts d'écarts pour franchir les huitièmes. Tout était possible sauf l'incroyable. En une mi-temps, les coéquipiers de Juninho inversaient la tendance (3-1 à la pause), garantissant un second acte de folie. Plus que de la folie, les 45 dernières minutes du match sombraient dans l'irréel : Leandro et Juninho offraient une avance plus large à Vasco à 20 minutes du terme. Aurora se découvrait alors et revenait quelque peu dans la partie avant de sombrer définitivement dans les 10 dernières minutes. Score final 8-3, sans doute le match le plus incroyable de cette Sudamericana 2011.

On connaît donc les affiches des quarts : deux argentins, un équatorien, un colombien, un péruvien, un paraguayen, un chilien et un brésilien seront présent dans ce grand huit final, preuve supplémentaire de l'extraordinaire homogénéité de l'Amérique Latine de cette deuxième décennie de 21e siècle. Au menu, VélezSanta Fe, LDULibertad, U ChileArsenal et UniversitarioVasco. Coup d'envoi dès la semaine prochaine.

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé