. . .

Bolivie – Clausura 2015 : Bolívar champion lors du Clásico ?

  • Écrit par Nicolas Cougot

Au prix d’une incroyable remontée, Bolívar a de nouveau creusé l’écart en tête du Clausura. Au point que La Academia aborde le prochain Clásico avec des rêves de titre.

Ces derniers temps, les oppositions entre Bolívar et Blooming donnent souvent lieu à des rencontres folles. Entre le 6-0 et le 4-3 de l’an passé pour la Academia, les retrouvailles entre les deux s’annonçaient passionnantes. Elles le furent. Dès les premiers instants de la rencontre, on se dit qu’un festival offensif se prépare. Face à des défenses totalement dépassées, Academia et Celestes se procurent une multitude d’occasions. Juanmi Callejón trouvait le poteau pour les locaux, Hugo Bargas menaçait à plusieurs reprises les cages du leader. Le franco-argentin allait ouvrir le score, parfaitement servi par Helmut Gutiérrez, il remportait son un contre un avec le portier de La Academia. Dix minutes plus tard, seul au second poteau, il doublait la mise. 30 minutes de jeu, 2-0 pour les visiteurs, le leader allait prendre un dernier coup sur la tête quelques instants plus tard lorsque Torrico donnait trois buts d’avance à Blooming. Les sifflets de l’Hernado Siles raccompagnaient alors les locaux aux vestiaires, personne ne pouvait imaginer alors ce qu’il allait se passer en seconde période.

Saavedra se procurait une énorme occasion d’entrée de second acte et lançait l’opération remontée des hommes d’Azkargorta. Les Celestes ne voyaient alors plus le ballon et Cabrera réduisait l’écart peu avant l’heure de jeu. Pas encore de quoi faire rêver ses hinchas à un possible retour. D’autant que les minutes défilaient et le score n’évoluait pas, malgré les multiples tentatives des locaux toutes repoussées par Hugo Suárez et les montants (sur deux frappes monumentales de Cardozo). L’espoir revenait à la 86e minute. Débordement de Callejón, frappe en pivot de Miranda, 2-3 ! Le match avait basculé. Totalement étouffé, Blooming craquait 120 secondes plus tard sur une tête de Cabrera. L’Hernando Siles chavirait, il explosait au bout des arrêts de jeu lorsque sur une dernière longue balle, Callejón plaçait une merveille d’intérieur du pied dans la lucarne opposée de Suárez. Victoire 4-3, Bolívar savait alors qu’une contre-performance de The Strongest lui ouvrirait les portes du titre.

Et les Tigres ont craqué. Opposé à Oriente Petrolero en clôture de la journée pour un match annoncé décisif dans l’optique du titre mais aussi dans la lutte à distance qu’il mène avec ses hôtes pour les qualifications à la prochaine Libertadores (3 points d’écart entre les deux équipes à la table cumulée de la saison), The Strongest est resté muet et se retrouve désormais condamné à un miracle. A trois journées de la fin, les Tigres comptent 7 points de retard sur le leader, leur prochain adversaire lors du 193ème Clásico del fútbol boliviano qui pourrait alors couronner la Academia.

Résultats

Classement

# Équipe J V N D Pts BP BC +/-
1 Bolívar 22 14 4 4 46 44 22 22
2 The Strongest 22 12 6 4 42 48 28 20
3 Jorge Wilstermann 22 10 9 3 39 23 15 8
4 Blooming 22 9 8 5 35 32 22 10
5 Oriente Petrolero 22 9 7 6 34 39 25 14
6 Real Potosí 22 10 3 9 33 30 23 7
7 San José 23 8 6 9 30 36 31 5
8 Petrolero Yacuiba 22 5 11 6 26 21 25 -4
9 Universitario de Sucre 22 7 3 12 24 27 36 -9
10 Nacional Potosí 22 5 8 9 23 24 29 -5
11 Sport Boys 21 4 3 14 15 21 40 -19
12 Universitario de Pando 22 2 6 14 12 15 64 -49

A propos de l'auteur
Nicolas Cougot
Author: Nicolas CougotWebsite: http://lucarne-opposee.fr
Créateur et animateur de Lucarne Opposée. A la recherche de piges. Portfolio et contact : http://nicolas.lucarne-opposee.fr/

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Your comments are subjected to administrator's moderation.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé