À une semaine de l’annonce de la liste bolivienne pour affronter la France on fait le point sur l’actualité de la sélection sud-américaine.

banlomag

Alors qu’elle affrontera le Brésil en match d’ouverture de Copa América dans plus d’un mois la Bolivie semble avoir enfin trouvé son camp de base. Accueillie à São Paulo par l’ancien parisien Raí, la délégation bolivienne s’est montrée satisfaite de sa visite du centre d’entraînement du São Paulo FC. Si rien n’a encore été officialisé, la fédération bolivienne est actuellement en discussion avancée avec le club brésilien pour y occuper ses infrastructures avant son match d’ouverture au Morumbí face au Brésil le 15 juin (02h30, heure française).

Reste à savoir quand la Verde pourra y poser ses valises. En Amérique du Sud les frais avancés par les sélections lors des trois derniers jours avant le début de la compétition sont pris en charge par la confédération sud-américaine. Or, le sélectionneur bolivien Eduardo Villegas souhaiterait arriver le 8 juin au Brésil afin de bénéficier d’un maximum de temps de préparation sur place. Des discussions ont été entamées avec sa fédération pour la prise en charge financière de ces trois jours supplémentaires de préparation à São Paulo. Pour le moment la Bolivie n’a pas encore trouvé d’adversaire pour disputer un second match amical après sa rencontre face à la France le 2 juin à Nantes (21h00). Un temps annoncée, l’idée d’affronter la sélection paraguayenne semble écartée, cette dernière souhaitant disputer une rencontre amicale le 9 juin. Plusieurs options sont étudiées par la fédération bolivienne. Parmi elles la possibilité d’affronter le Portugal en Europe pour se rendre directement au Brésil dans la foulée. L’Argentine et la Colombie ont aussi été citées pour une rencontre en terre sud-américaine. Le souhait du sélectionneur Eduardo Villegas est de disputer cette dernière rencontre de préparation au plus tard le 6 juin prochain.

Villegas tient sa liste

Afin d’anticiper les fastidieuses démarches administratives auxquelles tout bolivien doit se plier pour se rendre en France, le technicien bolivien a déjà transmis à sa fédération une liste de 30 joueurs. Parmi eux, 25 d’entre eux seront retenus pour le voyage dans l’hexagone et 23 iront au Brésil. Selon nos informations, aucun des joueurs historiques de la Verde ne figure dans la liste à une exception près. Oubliez les Arce, Raldes ou Zenteno, qui ne figurent même pas dans les trente à l’inverse de Marcelo Martins, qui retrouve match après match le chemin des filets en deuxième division chinoise avec son club de Shijiazhuang Ever Bright. Pour le moment le deuxième meilleur buteur historique de la sélection bolivienne ne fait partie que des réservistes et serait en ballotage avec l’attaquant du Nacional Potosí, Vladimir Castellón. Les deux autres attaquants sélectionnés par Villegas sont Gilbert Alvarez et le jeune Leonardo Vaca. Malgré ses récents appels du pied dans la presse, le meilleur buteur du championnat Carlos Saucedo (39 ans) n’a pas été pris en compte par le technicien bolivien. Par ailleurs, le président de la fédération a annoncé que chacun des 23 joueurs retenus pour la Copa América recevra une prime de 20 000 dollars de la part de la fédération. Pour rappel, la Bolivie affrontera le Brésil en match d’ouverture le 15 juin (02h30 HF) puis le Pérou (18 juin HF) et le Venezuela (22 juin HF).

La liste des 25 devrait être dévoilée le mercredi 15 mai et la sélection se retrouvera à Santa Cruz à partir du vendredi 24 mai, soit deux jours après l’issue du championnat bolivien.