Le programme du jour est dans le journal de la Copa du 27 juin.

banlomag

enbref

Par Simon Balacheff

Gazons maudits ! Après les critiques émises par Lionel Messi et Luis Suarez à l’encontre des pelouses du Mineirão de Belo Horizonte et de l’Arena Grêmio de Porto Alegre, où la Seleção jouera son quart de finale ce jeudi contre le Paraguay, Tite et le coordinateur technique Edu Gaspar, sont allés repérer les lieux pour se faire leur propre opinion. Rappelons qu’une pelouse en mauvais état avait déjà poussé la Seleção a se passer d’une séance d’entraînement à l’Arena Fonte Nova de Salvador de Bahía, avant son second match de poule contre le Venezuela. Une excuse toute trouvée en cas de revers ? Lionel et Luis ne s'en sont en tout cas pas privé pour expliquer les mauvais résultats de l'Albiceleste pour l'un, et le nul de la Celeste contre le Japon pour l'autre.  

une

unelance

Pour leur retour dans leur stade, Arthur et Everton font la une de Lance avant le match face au Paraguay. Les « gamins du Brésil » seront à n’en point douter les hommes clés du quart de finale côté auriverde.

programme

Brésil – Paraguay (2h30)

Brésil : les choses sérieuses commencent

Par Marcelin Chamoin

Le Brésil entame les quarts de finale ce jeudi à l'Arena do Grêmio face au Paraguay d'Eduardo Berizzo. Les deux pays se retrouvent, puisque le Paraguay avait déjà éliminé le Brésil en quarts de finale de la Copa América en 2011 et 2015 après des séances de tirs au but. La prudence sera donc nécessaire, même si le Brésil s'est rassuré après son large succès contre le Pérou lors du troisième match de poule. Tite ne procède d'ailleurs qu'à un seul changement dans son onze de départ avec la sortie de Casemiro, suspendu, comme face à la Belgique lors de la Coupe du Monde 2018. Fernandinho n'étant pas encore remis à 100%, Tite lancera donc Allan, aperçu face au Pérou. Le Brésil continuera de s'appuyer sur une défense rarement mise en danger (aucun but encaissé dans cette Copa América) et une animation offensive à quatre, avec Coutinho en électron libre. À gauche, on retrouvera Everton, sûrement le meilleur Brésilien depuis le début du tournoi et qui jouera à domicile puisqu'il retrouvera l'Arena do Grêmio, tout comme Arthur, passé par le club gaúcho. Le reste de l'attaque est composé de Roberto Firmino et Gabriel Jesus, ce dernier n'ayant toujours pas marqué dans la compétition. Déjà en blanc lors de la Coupe du Monde, Gabriel Jesus n'a pas marqué en compétition internationale (Coupe du Monde, Copa América, Coupe des confédérations) malgré 567 minutes passées sur le terrain. Selon GloboEsporte, depuis 2011, seul Hulk a connu une pire série parmi les attaquants brésiliens avec 780 minutes sans marquer. Face à une équipe qui sera certainement très regroupée, le Brésil devra donc être créatif et profiter des rares espaces pour ne pas se diriger vers un match piège.

Le Paraguay rêve de miracle

Par Nicolas Cougot

Du côté d’Eduardo Berizzo et de l’Albirroja, cette qualification quasi inespérée pour les quarts est un boost niveau confiance : « nous sommes très heureux et plein d’énergie, prêts et préparés à affronter une équipe forte mais nous sommes confiants », a ainsi déclaré le sélectionneur argentin. Fidèle à ses habitudes, Toto a surtout fait preuve de sérénité et de grande confiance, assurant que son équipe pouvait « se transformer en un rival très dangereux », portée par « l’illusion, le désir et l’énergie positive ». Le sélectionneur envisage sans le dire un scénario proche de 2011 et 2015, imaginant « une équipe qui peut défendre avec agressivité et placer des attaques rapides et verticales », espérant « une rencontre très rythmée » avec une grande intensité physique. « Nous sommes prêts à exécuter notre plan, nous sommes une équipe en construction mais [ce soir] nous seront motivés ». Berizzo a cependant rappelé qu’il venait juste d’arriver, que son travail ne faisait que débuter, sans doute aussi pour évacuer un peu de pression « personne ne bâtit une équipe en quatre mois, les processus requièrent du temps, des efforts, on s’attendait à un parcours délicat, mais je suis convaincu de la façon dont nous devons jouer, je vois mes joueurs et je suis tranquille. Une équipe a besoin d’idées claires et nous les avons. Cette Copa América nous a permis de nous connaître ». Et avec un quart au minimum, elle est déjà en partie réussie. Reste que pour essayer de contrarier le Brésil, Berizzo semble miser surtout sur un bloc compact, sacrifiant tout apport offensif si l’on en croit les dernières mises en place qui ont vu. L’objectif sera de sortir rapidement pour exploiter les couloirs dans le dos de Daniel Alves et Filipe Luis. Cela passera par un milieu renforcé, Hernán Pérez s’intercalant au milieu à la place de Derlis González, Óscar Romero tournant autour d’un Miguel Almirón placé en position d’avant-centre (le fameux « faux neuf »). Pour le reste, on devrait avoir du grand classique.

Compos probables

Brésil : Alisson – Dani Alves, Marquinhos, Thiago Silva, Filipe Luis – Allan, Arthur, Philippe Coutinho – Everton, Roberto Firmino, Gabriel Jesus. Entraîneur : Tite.

Paraguay : Roberto Fernández – Iván Piris, Gustavo Gómez, Junior Alonso, Santiago Arzamendia – Hernán Pérez, Richard Sánchez, Celso Ortiz, Matias Rojas – Óscar Romero, Miguel Almirón. Entraîneur : Eduardo Berizzo.