Après le grand classique Brésil-Argentine, la deuxième demi-finale mettra aux prises deux sélections, deux pays, qui nourrissent l’une des plus grandes rivalités du continent. Retour sur les deux précédents en demi-finale d’une Copa América.

banlomag

La quarante-sixième édition de la plus ancienne compétition internationale nous livre deux demi-finales aux airs de Clásico. Si le Superclásico BrésilArgentine est le plus connu et le plus médiatisé notamment pour ses stars et sa suprématie continentale, la rivalité entre le Pérou et le Chili est sans doute la plus intense du continent d'un point de vue footballistique bien sûr mais aussi historique.

Aller plus loin : L'autre bataille du Pacifique

Copa América 1979 : la première fois

Elles ne se sont jamais affrontées en finale mais la Blanquirroja et la Roja se sont déjà croisées par deux fois en demi-finale de Copa América. La première fois en 1979 avec un format complètement différent de la compétition actuelle où le Pérou, champion en titre, était directement qualifié pour les demi-finales. La première phase comportait trois groupes de trois sélections et seul les premiers de chaque groupe se qualifiaient directement pour la seconde phase rejoint par le champion de l'édition précédente. Le Chili rejoignait ainsi le Pérou pour une demi-finale en match aller-retour. Le premier match au stade Nacional de Lima voyait la Roja s'imposer grâce à un doublé de Caszely contre un but du Péruvien Mosquera. L'attaquant chilien de Colo-Colo se rappelle : « C'était une des premières fois que le Chili accédait à une finale d'une Copa América. Le match aller à Lima fut assez compliqué car c'était en pleine commémoration des cent ans de la Guerre du Pacifique. Le traitement réservé par les journaux et les gens était assez spécial malgré le fait que le peuple péruvien se comporte toujours très bien avec nous. Après la victoire, le match retour à Santiago était plus tranquille ». Le match retour se déroule au stade Nacional de Santiago où les Chiliens tiennent le nul synonyme de qualification à la finale contre le Paraguay. Le Chili predra le match aller au Paraguay 3-0 et gagnera au retour sur la plus faible des marges mais devra voir le titre filer du côté du Paraguay lors d’un match d’appui.

1977 : Quand le Chili espionne le Pérou

2015 : dernière marche vers le titre

Plus récemment, les deux meilleurs ennemis se sont retrouvés à l'occasion de la Copa América 2015 qui eut lieu au Chili. Cette édition allait devenir historique pour la sélection mapuche qui allait connaître son premier sacre d'une compétition internationale. Le Chili termine premier de son groupe et se débarrasse difficilement de l'Uruguay en quarts de finale sur un unique but de Mauricio Isla à la 80e minute. De son côté, le Pérou, deuxième de son groupe (derrière le Brésil) dispose facilement de la Bolivie en quarts de finale sur un triplé de Paolo Guerrero. Les dés étaient jetés et les deux sélections se retrouvaient enfin dans un match couperet pour une place en finale et qui plus est en terres chiliennes. Ces retrouvailles entre Incas et Mapuches tournaient vite au vinaigre. Le ton montait dès la troisième minute pour un accrochage entre Carlos Zambrano qui protégeait une sortie de balle et Arturo Vidal venu pousser violemment le défenseur péruvien. Les deux hommes en venaient presque aux mains au poteau de corner. Deux minutes plus tard Zambrano s'en prenait à Alexis Sánchez à l'entrée de la surface de réparation et récoltait cette fois-ci un carton jaune. C'est la vingtième minute qui était fatale pour le défenseur péruvien lorsqu'il s'essuyait les crampons sur le dos de Charles Aránguiz après avoir dégagé la balle. L'arbitre n'hésitait pas une seconde à sortir le carton rouge. Le Pérou se retrouvait donc à jouer plus d'une heure avec dix hommes, ce qui allait compliquer la tâche face à un Chili bien rentré dans son match. En fin de première mi-temps, Eduardo Vargas ouvrait le score en poussant à peine le ballon sur la gauche d'un Gallese déjà à terre.

Chili - Pérou de 2015 depuis les tribunes du Nacional

En deuxième mi-temps, le Pérou réussissait à reprendre le dessus et se procurer quelques occasions de but jusqu'à cette accélération de Luis Advincula sur son aile droite et ce centre qui atterrissait dans les pieds de Gary Medel incapable de dégager le ballon autre part que dans ses propres cages. Le Pérou était revenu au score avec dix hommes, l'exploit Inca était en marche lorsque Eduardo Vargas décochait une mine du droit pour clouer le ballon dans la lucarne opposée. Ricardo Gareca lançait Claudio Pizzaro pour aider Jefferson Farfán et Paulo Guerrero à aller chercher l'égalisation mais en vain. Le Chili du Mago Valvidia se hissait en finale et remportait son premier titre international contre l'Argentine de Lionel Messi. Pour la première compétition de Gareca à la tête du Pérou, la Blanquirroja, quant à elle, obtenait son lot de consolation en terminant à la troisième place de la compétition.