On connait désormais les seize dernières formations qui pourront se lancer dans la course au titre. Parmi elles, l’Asie a frappé fort.

bandeauedition

Groupe A : Cruel pour l'Équateur, bonheur pour le Sénégal !

Sans surprise, les Pays-Bas n'ont pas tremblé pour se qualifier en huitièmes de finale en disposant du Qatar (2-0). Le pays hôte n'aura pas réussi à inscrire le moindre point dans sa compétition et sort la tête basse. Il fallait se tourner vers Al Rayyan pour assister à la finale du groupe entre Équateur et Sénégal. Un nul suffisait à la Tri pour passer alors que les Lions de la Téranga devaient impérativement s'imposer pour se qualifier. Plus frais physiquement, les Sénégalais ont fait la différence sur pénalty juste avant la pause par Ismaïla Sarr sur pénalty. L'Équateur revenait dans le match à l'heure de jeu grâce à Moises Caicedo, mais Kalidou Koulibaly redonnait l'avantage au Sénégal dans la foulée. Le score ne bougeait plus et le Sénégal arrachait sa qualification. Des regrets pour l'Équateur, notamment sur le match face aux Pays-Bas.

Groupe B : Les États-Unis sur le gong

Pendant que l'Angleterre se baladait face au Pays de Galles pour décrocher la première du groupe (0-3), les États-Unis et l'Iran se disputaient la seconde place dans un match au contexte extra-sportif très tendu. Sur le terrain, les Américains reprenaient leurs habitudes en contrôlant le ballon tandis que l'Iran tentait de jouer en contre. Mais moins tranchante offensivement, la Team Melli a dû céder de peu avant la pause face à Christian Pulisic. L'Iran ne parvenait pas à égaliser pour se qualifier et laissait sa place aux États-Unis (1-0) qui retrouvent les huitièmes de finale.

Groupe C : L'Argentine qualifiée, Arabie saoudite et Mexique à la trappe

Il suffisait d'une victoire aux Argentins pour se qualifier en huitièmes de finale et effacer ce début de Coupe du Monde en demi-teinte. Mission accomplie avec un succès assez tranquille sur une équipe polonaise qui n'a toujours pas l'intention de proposer quoi que ce soit (2-0). Dans l'autre match, le Mexique prenait le meilleur sur l'Arabie saoudite et n'avait besoin que d'un but supplémentaire pour se qualifier à la différence de but, avant d'être crucifié par Salem Al-Dawsari (2-1). Pourtant mené deux buts à rien, les Saoudiens n'avaient plus grand espoir de qualification mais ont le mérite de n'avoir jamais rien lâché. Les deux équipes peuvent regretter leur match face à la Pologne.

Groupe D : L'Australie qualifiée !

Alors que la Tunisie s'imposait face à la France après un imbroglio en fin de match (1-0), l'Australie réalisait l'exploit de s'imposer sur le Danemark grâce à un festival de Mahew Leckie (1-0). Un court succès qui permet aux Socceroos de se qualifier pour les huitièmes de finale et de créer la surprise dans ce Groupe D.

japonPhoto : Dean Mouhtaropoulos/Getty Images

Groupe E : Le Japon récidive !

Quel scénario dans ce Groupe E ! Les quatre équipes étaient encore en course pour la qualification et c'est finalement l'Espagne et le Japon qui s'en sortent. Les Samurai Blue ont en effet déjoué de nouveau les pronostics en s'imposant face à la Roja dans la même configuration que face à l'Allemagne (2-1). Un exploit qui permet donc aux hommes de Moriyasu de finir premiers du groupe. Dans l'autre match, l'Allemagne a bien battu le Costa Rica (4-2) mais se retrouve éliminée à la différence de buts. Avant de s'imposer, l'Allemagne a vu le Costa Rica refaire son retard et passer devant. Pendant trois petites minutes, les deux équipes européennes étaient éliminées.

Groupe F : Le Maroc sourit

Opposés à des Canadiens déjà éliminés et dont l'unique ambition était d'inscrire un point en Coupe du Monde, les Marocains n'ont pas tremblé et se sont imposés (2-1) pour prendre la tête du groupe. Dans le même temps, la Belgique et Croatie se sont neutralisées, éliminant de fait les Diables Rouges (0-0).

Groupe G : Une victoire de prestige pour le Cameroun

Face à un Brésil déjà qualifié, le Cameroun pouvait espérer obtenir son ticket pour les huitièmes de finale en cas de victoire et d'un résultat favorable dans l'affrontement entre la Suisse et la Serbie. Malheureusement pour les Lions Indomptables, la Suisse s'est imposée sur les Serbes (3-2) empêchant le Cameroun de se qualifier. Mais cela n'a pas empêché Vincent Aboubakar d'offrir la victoire à son équipe. Un succès de prestige face au Brésil (1-0).

Groupe H : le miracle coréen

Quel scénario invraisemblable pour la Corée du Sud. Comme en 2018, les Guerriers Taeguk se sont imposés dans leur dernier match de groupe. Comme en 2018, Kim Young-gwon a montré la voie. Comme en 2018, Son Heung-min a permis d'arriver à bon port, cette fois en délivrant une superbe passe à Hwang Hee-chan. Après l'Allemagne, c'est le Portugal qui trébuche face aux Sud-Coréens (2-1). Mais à la différence de 2018, l'autre match a permis à la Corée du Sud de se qualifier. Le Ghana n'a pas réussi à obtenir un résultat positif et s'est incliné face à l'Uruguay (0-2) qui est néanmoins éliminé au nombre de buts inscrits (quatre pour la Corée du Sud contre deux pour l'Uruguay).

Photo une : GLYN KIRK/AFP via Getty Images