Cacamiseta 2016 : sur un air de carnaval

Temps de lecture estimé : 2 minutes

kolncacamiseta

A l’image de la saison passée, l’édition 2016 aura été animée par une longue lutte entre deux prétendants. Se détachant dans les derniers jours de vote, le FC Köln décroche finalement assez tranquillement l’édition 2016.

Il aura fallu attendre les trois derniers jours de compétition pour voir deux concurrents se détacher. Boavista aura longtemps mené au score avant de subir l’efficacité allemande dans les deux derniers jours du vote. Pour la première fois de l’histoire, la Cacamiseta est donc allemande.

Respecter les couleurs ne suffit pas

A l’heure où les nouvelles tentatives visuelles avaient tenté de renverser la Cacamiseta, la victoire du FC Köln s’inscrit dans une tendance à contre-courant lancée la saison dernière par St. Mirren : on peut remporter le concours du pire maillot de la saison sans pour autant renier les couleurs historiques du club (amis girondins, si vous nous lisez…).

karnaval

Comme St. Mirren, le vainqueur 2016 est un historique de son championnat. Non pas pour avoir lancé les carrières professionnelles de Pierre Littbarski, l’homme aux trois finales de Coupe du Monde, de Thomas Häßler, magnifique meneur de jeu des années 90 ou encore, dans un tout autre registre, de Carsten Jancker, la montagne qui servait d’avant-centre au Rapid Vienne lors de la victoire du PSG il y a près de 20 ans dans une compétition européenne que bon nombre de ses supporters actuels n’ont pas connue (voire pour certains ignorent l’existence). Non. Le 1. FC Köln est un historique pour avoir été l’un des fondateurs de la Bundesliga, son premier vainqueur qui n’a connu sa première relégation qu’après 35 années dans l’élite allemande, l’année où un autre « Erste », celui de Kaiserslautern, devenait le premier promu champion d’Allemagne l’année de son accession dans l’élite. Le titre de Cacamiseta 2016 permet bien évidemment de rappeler le rôle historique du club en Allemagne, il n’en demeure pas moins qu’il permet donc de lancer un message aux designers : même si vous ne touchez pas aux couleurs, ne profitez pas d’une quelconque célébration pour vous permettre n’importe quoi.

Car la bonne nouvelle de cette histoire est que le maillot vainqueur est une édition spéciale lancée à l’occasion du carnaval de Cologne, le plus grand carnaval d’Europe qui voit ses festivités lancées le 11 novembre de chaque année à 11h11 (11 étant le nombre des fous). La bonne nouvelle n’est donc pas pour les supporters bordelais de voir Anthony Modeste porter une tenue de carnaval dans un club qui a une chèvre sur son logo (bon c’est un bouc en fait, mais c’est plus amusant ainsi), non, la bonne nouvelle est que finalement cette horreur est amenée à être peu portée. Prévue initialement le week-end suivant l’ouverture du carnaval, sa présentation avait été reportée suite aux attentats de Paris. Reste que cette tradition visant à commémorer sur le maillot se voit donc recevoir son premier carton rouge, couleur du vainqueur 2016. Espérons que le message sera reçu.

Bonus track : si vous voulez voir Anthony Modeste chef d’orchestre de l’équipe…

5912 Total 4 Vues aujourd\\\\\\\'hui