Cacamiseta 2016 : l’école allemande

allemande

Ayant déjà un membre présent dans cette édition 2016, l’Allemagne semble vouloir mettre toutes les cartes de son côté pour décrocher l’édition 2016. Il faut reconnaître que la Deutsche Qualität a les armes pour.

Pour faire main basse sur la Cacamiseta, lorsque les clubs allemands ne s’en remettent pas à l’utilisation d’un template générique du plus mauvais goût (voir la candidature de Mainz), ils utilisent toutes les ficelles d’une bonne cacamiseta.

Premièrement, il y a le motif original. C’est le cas du Borussia Mönchengladbach. Alors que le club peut se vanter d’avoir un maillot domicile sobre et assez beau, les designers se lâchent sur le maillot away en offrant une sorte de bleu pétrole (à moins que ce soit vert foncé) orné d’un grillage bizarre sur la poitrine. Promis, on vous évitera toutes les blagues associant grillage et Allemagne.

borussia

Nous l’avons évoqué avec Norwich, une bonne Cacamiseta repose souvent sur l’utilisation des rayures. Wolfsburg l’a bien compris. Après l’énorme croix verte et blanche de la saison dernière, l’ambitieux dauphin de Bayern choisit donc de reprendre les mêmes couleurs pour en faire des rayures serrées. Un effet aux conséquences néfaste sur bien des rétines européennes.

wolfsburg

Reste que l’Allemagne peut aussi s’appuyer sur sa culture pour aller chercher le Graal. C’est ce que s’est sans doute dit le FC Köln lorsqu’il a choisi son maillot carnaval. En pareilles situations, les mots manquent, le choc des photos suffit. Avec nos excuses.

koln

  4 comments for “Cacamiseta 2016 : l’école allemande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.