Cacamiseta 2016 : les ambitieux

ambitieux

Si les équipementiers ont parfois tendance à uniformiser les horreurs en déclinant une idée de génie en plusieurs couleurs, il reste des clubs qui aiment rester uniques. C’est le cas de nos trois ambitieux de la sélection 2016.

Comment faire pour rester unique et jouer le titre lors d’une Cacamiseta ? Nos trois nommés suivants ont sans doute trouvé un élément de réponse.

Il y a ceux qui décident de miser sur la rayure, l’un des incontournables pour une horreur parfaite. Mais plutôt que de faire simple, l’idée de génie est d’ajouter une couleur supplémentaire et de se montrer original dans la rayure. C’est le cas de Norwich City. Les canaris anglais veulent désormais que l’on cesse de les appeler les nantais d’Angleterre et envoient des rayures horizontales à trois couleurs. Effet garanti.

norwich

La deuxième solution consiste à se lâcher, laisser un designer faire n’importe quoi niveau invention de motif. C’est le cas d’Hajduk Split. La base du motif ? Le drapeau du club :un triangle contenant le h de Hajduk (que l’on peut retrouver notamment sur la bière du club – merci à @NogometPlusNet pour l’info). Les « Blancs » passent donc au gris pour ce maillot third et gagnent probablement le concours de l’originalité.

hajduk

Dernière solution enfin, reprendre une recette et l’améliorer. L’an passé, Boavista osait le doré et se classait 6e (lire Cacamiseta 2015 : les résultats). Hors de question pour le club portugais de lâcher l’affaire. Retour du doré, les damiers qui habillaient les côtés du maillot passent sur les manches et, histoire de tenter une nouveauté, on place un quadrillage sur la totalité du maillot. Promis, cette fois, c’est la bonne !

boavista

  2 comments for “Cacamiseta 2016 : les ambitieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.