Melbourne City n’est plus seul à la place de leader rejoint par les Wanderers. Adelaide United et Central Coast remportent son premier match de la saison pendant que Western United reste lanterne rouge.

bandeauprimeira

Ne lui parlez pas de performance de son attaque. Non, Marko Rudan n’a pas « l’effectif de City, ni celui du Real Madrid » à opposer à ses concurrents dans le championnat. Agacé par le faible taux de buts qu’on lui reproche, Rudan a levé la voix en conférence de presse avant d’affronter Newcastle Jets qu’il juge comme l’une des équipes les plus « impitoyables de la compétition » grâce à leur nombre d’occasion créée par match. Des compliments qui n’ont pas empêché les Wanderers de prendre le dessus. Certes, on attendait mieux des Jets de Papas, avec leur grande capacité de contre-attaque – la mieux rodée du championnat – mais les Wanderers ont tenu, puis trouvé par deux fois le cadre. Romain Amalfitano a marqué son premier but de la saison et Brandon Borrello a réussi le break d’un joli coup de pied en deuxième période. Rudan continue avec ses joueurs d’imposer une rigueur défensive de haute volée : quatre matchs et seulement un seul but encaissé.

Il y a des matchs nuls qui comptent comme des victoires. Wellington s’est arraché en fin de partie face au leader en inscrivant deux buts. Melbourne City, par l’intermédiaire de Jamie Maclaren et Andrew Nabbout, pensait s’être mis à l’abri mais Sam Sutton et Kosta Barbarouses ont participé au retour des Néo-zélandais qui décrochent ainsi un troisième nul en quatre sorties. Si la victoire se fait encore attendre pour les ‘Nix, Adelaide peut enfin la célébrer. Les Reds, habitués à manquer des occasions, ont encore gâché – vingt-et-un tirs – mais ont inscrit deux buts qui leur permettent de pousser un ouf de soulagement. Même si Perth Glory a assuré le spectacle avec Giordano Colli, auteur d’une frappe lointaine somptueuse, Adelaide s’est adjugé les trois points à domicile. Craig Goodwin a fait forte impression face à ses supporters dans son rôle de buteur mais aussi et surtout de créateur. Boosté par cette victoire, Adelaide devra toujours faire mieux offensivement tant le sentiment de gâchis est encore présent, mais c’est fort de ce premier succès que les Reds affronteront Western United dimanche prochain.

Un Western United où l’on se demande s’il n’y a pas un problème d’ambiance au sein de l’effectif. Contre les Mariners, à l’extérieur, tout avait parfaitement commencé : deux buts d’avance (Milanovic, Pain) avant que Nikolai Topor-Stanley ne fasse ensuite tout fait basculer. Au milieu du terrain, Garang Kuol a été fauché par le numéro 44 vert et noir. Carton rouge (et trois matchs de suspension !). Le calvaire débutait. 1-2, 2-2, 3-2 et 4-2. Le retour en force du Central Coast a été sévère. Garang Kuol et Jason Cummings se sont amusés. Le second a été buteur et surtout a délivré deux passes décisives à ses coéquipiers. Graham Arnold à la vue de ses statistiques ne sera pas insensible à son début de saison. À noter le but du français Béni Nkololo, son premier de la saison.

Le samedi 29 octobre a été une histoire de carton rouge. Pas une rencontre ne s’est terminée à onze contre onze. Ni Brisbane, ni Western United, ni Macarthur. Jonathan Aspropotamitis a annihilé une occasion de but après la demi-heure de jeu. Le score était à un partout (Wood buteur côté Sky Blues, Matthew Millar côté Bulls). Róbert Mak a ainsi égalsé puis Adrian Segecic a marqué son premier but en professionnel pour offrir la victoire à un Sydney largement dominateur tout au long de la partie comme en atteste le fait que les visiteurs ont montré plus de trois fois plus de tirs tentés (vingt-quatre contre sept) dont douze tirs cadrés. Des visiteurs qui montent désormais sur le podium de la A-League.

Enfin, dans l’État du Queensland, Tony Popović a été confronté à un problème et il se trouve en attaque. Comment le score entre Brisbane (réduit à dix) et Melbourne Victory n’a-t-il pas pu être en faveur des marine et blanc de Melbourne ? Popović a vu les siens tenter vingt-neuf tirs pour seulement de deux tirs cadrés. Trop peu à son goût. Ni Nani, D’Agostino ou Ikonomidis n’ont trouvé le cadre. Alors Bruno Fornaroli a été recruté en fanfare. Le néo-international australien, né Uruguayen, a été débarqué de Perth après y avoir été placardisé. Si la direction nationale doit valider le transfert cet atout aux quatre-vingt-deux buts dans le championnat sera indéniable pour la formation du Victory. Qui doit rebondir après sa deuxième défaite en quatre journées.

Classement

alj4

Photo : Brendon Thorne/Getty Images