Mercredi 22 septembre 2010

Defensor Sporting

Le second tour de la Copa Sudamericana prend fin cette semaine et donnera ainsi le nom des 15 qualifiés qui rejoindront la Liga de Quito pour le sprint final. Retour sur les premiers résultats.

Le second tour de qualification pour les huitièmes de finale de la Copa Sudamericana est divisé en deux parties : d’un côté les brésiliens et les argentins font leur entrée dans la compétition pour un tour à élimination directe 100% local, de l’autre les huit qualifiés du premier tour (issus des autres pays d’Amérique Latine) s’affrontent lors de barrages aller-retour. Au final, cela donne un second tour morcelé dans le temps qui pourrait en perdre plus d’un. L'occasion nous est donc donnée de faire le point alors que les derniers billets seront distribués cette semaine.

Les brésiliens ont ainsi ouvert le bal à la fin du mois d’août alors que certaines équipes débutaient le premier tour. Ils étaient huit avec parmi eux trois favoris (Palmeiras, Grêmio et Santos) et ce tour à élimination directe aura été celui des surprises. Si Palmeiras s’en sort bien avec une qualification arrachée au terme d’un match retour de folie (victoire 3-0 après une défaite 2-0 à l’aller), Santos et Grêmio sont passés à la trappe. Le Peixe, surpris chez lui par Avaí, ne parvient à inverser la tendance au match retour alors que Grêmio cède chez lui devant Goiás. Dans le dernier duel brésilien, le Grêmio Prudente s’incline dans les arrêts de jeu du match retour face à l’Atlético Mineiro sur un but de l’ancien bordelais Ricardinho.

Atlético Mineiro 1 - 0 Grêmio Prudente

{youtube}t0JDV4hNyCA{/youtube}

Palmeiras 3 - 0 Vitoria (ne manquez pas le but de la qualification)

{youtube}88rleX7vWmc{/youtube}

Les duels argentins ont procuré diverses émotions. Le champion Argentinos est éliminé par Independiente et un but signé Leandro Gracián, confirmant ainsi que le ressort est bel est bien cassé alors que Vélez perd ses nerfs et voit trois joueurs expulsés sur la pelouse de Banfield. Conséquence, El Taladro jouera les huitièmes de finale. Autre grand en danger, Estudiantes devra remonter se retard d’un but face à Newell’s. Nous en reparlerons en fin de semaine.

Banfield 1 - 1 Velez (et imaginez Santiago Silva face à Tony Chapron)

{youtube}cq_jSvv5uHI{/youtube}

Enfin, dans les autre rencontres, Oriente Petrolero, qui avait réussi l’exploit d’éliminer l’Universidad de Chile, s’incline à Tolima et ne jouera pas les huitièmes, Peñarol passe sans trop trembler devant les équatoriens de Barcelona, Universitario, tombeur de Colo-Colo au tour précédent, confirme en éliminant Cerro Porteño, demi-finaliste de l’épreuve la saison passée. Enfin, ce second tour aura donné lieu à un record : les uruguayens du Defensor Sporting atomisent les péruviens du Sport Huancayo au Pérou (9-0), signant ainsi la plus large victoire de l’histoire de la Copa Sudamericana. Dire que les foudres se sont abattues sur l’équipe péruvienne après match est un doux euphémisme. L'entraîneur paraguayen du club, Cristobal Cubilla, ayant décidé de quitter ses fonctions sur les conseils de la police locale après avoir reçu des menaces de mort.

Huancayo 0 - 9 Defensor Sporting

{youtube}FZLo4zeyW64{/youtube}

Cerro Porteño 2 - 2 Universitario

{youtube}LGLFFLhNy7Y{/youtube}

Rendez-vous en fin de semaine pour les résumés des derniers matchs du second tour.