Jeudi 16 septembre 2010

Diego Rodriguez

Une double ration de Brésil, un trio de tête argentin, des favoris qui s'imposent, voici le copieux menu de cette nouvelle lucarne sud-américaine.

On débute notre lucarne sud-américaine par le drame qui a touché la famille du football uruguayen ce week-end. Victime d’un terrible accident de la route, le jeune espoir Diego Rodriguez (22 ans), titulaire sur le flanc gauche du Nacional, est décédé samedi matin. Conséquence, la fédération uruguayenne décidait d’annuler la quatrième journée, marquant ainsi sa solidarité avec les proches du joueur. Sage décision montrant que certaines fédérations savent placer l’humain au-dessus du sportif.

La veille du drame, le Peñarol s’imposait chez lui face à Miramar Misiones et ouvrait ainsi son compteur de victoires dans ce tournoi.

{youtube}xX777-kOhF8{/youtube}

Au Brésil, pour la 21e journée, Sébastian Abreu allait rendre hommage à son compatriote. Auteur du premier but du Fogão devant São Paulo, El loco offre à Botafogo une victoire synonyme de troisième place mais surtout, une victoire qui relance totalement la course au titre. Car dans le même temps, un but génial signé Douglas permet à Grêmio de s’imposer sur la pelouse des Corinthians alors que le Flu de Deco et Washington s’incline dans les derniers instants sur le terrain de l’Atlético Goianiense. Conséquence, le Fogão revient à quatre longueurs de la première place, tout comme Cruzeiro. Vainqueurs sur le terrain d’Avaí, les coéquipiers de l’ancien bordelais Thiago Ribeiro (buteur pour la troisième fois de la saison en championnat) signent leur quatrième succès consécutif et se replacent également. La 22e journée disputée en semaine nous offrait un énormissime Fluminense – Corinthians. Au terme d’une rencontre engagée, le Timão s’impose et revient à la hauteur du Flu de Deco. Conséquence, le championnat est totalement relancé.

Car dans le même temps, Cruzeiro écrase Guarani et revient à un petit point des deux leaders. Derrière, Botafogo manque une occasion unique de revenir sur les leaders en s’inclinant à Goiás mais reste tout de même à quatre points. Autre équipe en embuscade, Santos s’impose devant l’Atlético Goianiense et pointe à sept points avec un match de retard. Histoire de pimenter la course au titre, reste l’Internacional, relégué à neuf points mais avec deux rencontres de plus à disputer. La fin de saison promet un sprint exceptionnel.

Loin de ses préoccupations, on connait avec certitude le nom de l’historique en danger cette saison. Comme un symbole alors que l’an passé il décrochait le titre pendant que son ennemi Fluminense s’extirpait miraculeusement de la zone rouge, le championnat 2010 nous offre l’exact opposée puisque Flamengo ne compte plus que deux points d’avance sur le premier relégable au terme de la 21e journée. Pillé à l’intersaison, en pleine reconstruction, le champion 2009 vit un véritable calvaire, n’ayant remporté qu’une seule rencontre lors des 12 derniers matchs (en inscrivant au passage que 5 petits buts). Fort heureusement, la 22e journée aura permis au Mengão de mettre fin à ce cycle. Une victoire arrachée dans les derniers instants sur la pelouse du Grêmio Prudente offre une bouffée d’air de cinq points sur le premier relégable. Le week-end prochain s’annonce fabuleux puisque la 23e journée nous offrira un Fla-Flu explosif.

Résultats et classement sont à consulter ici. Les vidéos sont disponibles ici pour la 21e journée, ici pour la 22e.

En Argentine, Estudiantes et River profitent du résultat nul et vierge entre San Lorenzo et Vélez pour revenir en tête du tournoi d’ouverture. Les premiers s’imposent tranquillement devant le Racing alors que les seconds s’offrent l’autre affiche de la journée les opposant à Arsenal (1-0 but de Funes Mori). Cette victoire n’est pas si anecdotique pour l’un des historiques argentins puisqu’elle permet aux Millonarios de sortir enfin de la zone de relégation (pour rappel, en Argentine, la relégation s’effectue via le classement sur les trois dernières saisons (6 tournois)). Le haut du tableau est extraordinairement compact puisque sept équipes se tiennent en trois points. Sensation de la semaine, Godoy Cruz étrille Lanús, meilleure équipe sur les trois dernières saisons, sur son terrain et se glisse à la sixième place. A noter la seconde victoire de la saison pour Boca (sur le terrain d’Olimpo) alors que le champion sortant reste à la dérive à l’avant-dernière place, précédant le Gimnasia qui n’a toujours pas inscrit le moindre but.

Résultats et classement sont à consulter ici.

L'ensemble des buts :

{youtube}BEkzeB5b2pk{/youtube}

En Equateur, la Liga de Quito, récent vainqueur de la Recopa Sudamericana, s’envole en tête du classement. Une victoire arrachée devant l’Universidad Catolica permet à la LDU de profiter du faux pas du Deportivo Cuenca, accroché chez lui par El Nacional. Conséquence, d’une part la LDU reprend 2 points à ses poursuivants, d’autre part, le championnat équatorien à un nouveau second : Barcelona difficile vainqueur du Deportivo Quito dans l’affiche de la dixième journée. Le choc Barcelona – Cuenca de la semaine prochaine devrait encore profiter à la LDU.

En Colombie, dans une neuvième journée marquée par les résultats nuls (cinq sur neuf rencontres), seul le Deportes Tolima a réussi à tirer son épingle du jeu en tête. Une victoire devant l’Atlético Huila qui offre à Tolima la seconde place, à trois points du leader Santa Fé. Autre bonne opération, celle de l’Atlético Nacional qui écarte l’Independiente Medellín et revient à cinq points de la tête. A mi parcours de ce tournoi final, seules les quatre dernières équipes semblent déjà distancées dans la course aux play-offs.

L’ensemble des buts :

{youtube}-1TvfEtlygc{/youtube}