Jeudi 09 septembre 2010

Liga de Quito

Finale retour de la Recopa Sudamericana : Estudiantes n’avait besoin que d’un petit but pour décrocher son premier titre dans cette compétition. Problème de taille, face à eux se dressaient des géants.

Il ne faut pas s’y tromper : si vous cherchez quel est le grand club sud-américain de ce début de vingt-et-unième siècle, il est très certainement équatorien. Après la libertadores 2008, la copa sudamerica 2009, la Recopa Sudamericana 2009, une finale au mondial des clubs 2008 et trois titres de champion d’Equateur en 7 ans, la Liga de Quito a inscrit une nouvelle ligne à son incroyable palmarès en conservant sa Recopa Sudamericana.

Pour cela, les équatoriens ont offert une leçon tactique à leurs confrères argentins. Organisés autour d’un milieu de terrain renforcé destiné à couper la relation Verón -  Braña, les équatoriens se montraient les premiers dangereux lorsque Barcos servait son compatriote argentin Luna qui manquait de peu de tuer tout suspense (7e). Estudiantes prenait ensuite le contrôle de la partie sans pour autant accumuler les situations et surtout restait sous la menace des contres équatoriens. Personne ne parvenait à déflorer la marque et la LDU entrait ainsi dans l’histoire en devenant le troisième club à conserver la Recopa Sudamericana, inscrivant ainsi son nom aux côtés de Boca et São Paulo.

Résumé vidéo :

{youtube}_pZREl2L2iE{/youtube}

Feuille de match :

Estudiantes 0 – 0 Liga de Quito

Recopa Sudamericana – Finale retour

Estadio Centenario – 24500 spectateurs

Estudiantes: César Taborda; Gabriel Mercado, Federico Fernández, Germán Ré (m.85, Gabriel Peñalba), Marcos Rojo; Enzo Pérez, Rodrigo Braña, Juan Sebastián Verón, Leandro Benítez (m.70, Juan Pablo Pereyra); Gastón Fernández (m.46, Carlos Auzqui), Leandro González. Entraîneur : Alejandro Sabella.

Liga de Quito: José Cevallos; Jorge Guagua, Norberto Araujo, Diego Calderón; Patricio Urrutia, Ulises De la Cruz, William Araujo (m.92, Gabriel Espinoza), Neicer Reasco, Paul Ambrosi; Hernán Barcos, Carlos Luna (m.72, Cristian Lara, m.94, Juan Salgueiro). Entraîneur : Edgardo Bauza.