On l’attendait, mais il a fallu patienter jusqu’à la toute dernière journée pour voir les tricolore rafler la J1 à Kawasaki Frontale. La troisième place était promise à Sanfrecce Hiroshima, qui a assuré l’essentiel. On cherchait un autre club pour accompagner Jubilo Iwata en J2 : au terme d’un match fou, Shimizu S-Pulse n’a pas su faire la différence pour forcer son destin. Kyoto Sanga jouera les barrages pour rester dans l’élite la saison prochaine.

bandeauedition

Ça y est, ils l’ont fait ! La team de Kevin Muscat est parvenue à remporter le titre de champion au terme d’une saison maitrisée, bien que Yokohama F-Marinos aurait pu assommer la concurrence bien avant la dernière journée de championnat. Quoi qu’il en soit, le résultat est là : ils n’avaient besoin que d’un match nul pour s’adjuger la première place, ils sont repartis du Noevir Stadium de Vissel Kobe avec une victoire. Le club à l’ancre débutait le match tambour battant en inscrivant un but rapidement, mais finalement refusé au bout d’une interminable attente la faute au VAR qui tergiversait pour trouver quoi siffler (faute ? hors-jeu ?). Ce n’était que partie remise, car en milieu de première période Elber profitait des largesses défensives pour lober de la tête un Yuya Tsuboi trop cavalier. Dominateurs, ils se faisaient surprendre dans les arrêts de jeu par Yoshinori Muto qui coupait parfaitement un centre de Gotoku Sakai. Sans l’ombre d’un doute, les futurs champions reprenaient leur marche en avant en seconde période et faisaient à nouveau trembler les filets quelques minutes après l’entame de la seconde période. Tsuboi, à nouveau fautif sur un coup franc de Kota Mizunuma, laissait le rebond que se faisait une joie de mettre au fond Takuma Nishimura. Inoffensifs, les coéquipiers d’Iniesta encaissaient un nouveau but par Teruhito Nakagawa grâce à un déboulé de Mizunuma (1-3). Une victoire contrôlée, à l’image de sa main mise sur le championnat très tôt dans la saison.

Dans le même temps, au Stade Ajinomoto, Kawasaki Frontale n’avait qu’un mot d’ordre : rapporter la victoire de sa confrontation avec le FC Tokyo. Tout commençait à merveille pour les joueurs d’Oniki kantoku. Son équipe virait en tête à la mi-temps grâce à une belle frappe des dix-huit mètres de Yasuto Wakizaka. Mais c’était l’arbre qui cachait la forêt : il devait déjà déplorer un joueur en moins, le gardien vétéran Sung Ryong-jung ayant découpé Adailton au-delà de sa surface à la demi-heure de jeu. Les gaziers profitaient de ce handicap pour égaliser par Adailton, décidément dans tous les bons coups ce jour, qui marquait d’ailleurs un doublé durant cette rencontre. Néanmoins, c’était la journée des cadeaux et Kento Tachibanada profitait de la passivité du capitaine Morishige pour offrir une offrande à Marcinho, puis d’une lecture du jeu catastrophique de Ryoma Watanabe qui marquait contre son camp alors que son équipe venait à peine d’égaliser (2-3). Une victoire insuffisante car club au dauphin terminera dauphin de ce championnat.

Sanfrecce Hiroshima sur le podium

Avec trois points d’avance sur ses deux poursuivants, Sanfrecce Hiroshima n’avait besoin que d’un match nul pour terminer à la troisième place du classement. Encore fallait-il que Sagan Tosu soit conciliant à domicile. Les violets ne se posaient pas de question et ouvraient la marque dès les premières minutes par leur capitaine Sho Sasaki, sur une nouvelle passe décisive de Gakuto Notsuda. Le golden boy Makoto Mitsuta faisait parler toute sa classe pour le deuxième but du match en enroulant parfaitement le ballon dans un angle compliqué. La deuxième période reprenait et les occasions s’enchainaient pour l’équipe aux trois flèches, sans que cela ne se concrétise. Au contraire, Sasaki offrait une occasion à ses hôtes de revenir au score en manquant totalement son contrôle.  Jun Nishikawa, qui n’en demandait pas tant, lançait Taisei Miyashiro pour la réduction du score avant l’heure de jeu. Sur sa lancée, les bleus et roses revenaient à hauteur par Hwang Seok-ho pour l’égalisation. Nassim Ben Khalifa et Mitsuta par deux fois avaient l’occasion de faire basculer le match en la faveur de leur équipe, sans y parvenir (2-2). Sanfrecce Hiroshima participera à la Ligue des Champions asiatique si Urawa Reds perd la finale de cette même coupe en février 2023.

À la poursuite de cette troisième place, Cerezo Osaka a été défait à domicile par Nagoya Grampus. Pas aidé par une main en dehors de la surface du gardien Kim Jin-Hyeon devant Yuki Soma en milieu de seconde mi-temps, c’est le même Soma qui parviendra au bout du temps additionnel à scorer l’unique but de la rencontre (0-1). Auteur d’un match nul et vierge soporifique face à Gamba Osaka, Kashima Antlers passe devant les sakura et termine au pied du podium, bien maigre consolation malgré une première partie de saison prometteuse (0-0). Quant aux nerazzurri, ils terminent la saison miraculeusement hors de la zone rouge.

spulse

Shimizu S-Pulse perd son pari

La mission de Shimizu S-Pulse était claire : à deux points de la place de barragiste et à trois points de la 15e place, il s’agissait de gagner et espérer un résultat défavorable de ses deux cibles, Gamba Osaka (hors d’atteinte, voir plus haut) et surtout Kyoto Sanga, en déplacement sur la pelouse de Jubilo Iwata. Les deux équipes n’étaient pas parvenues à se départager malgré une rencontre riche en occasions (0-0). Avec une différence de but favorable, les oranges pouvaient espérer chiper la place de barragiste en l’emportant au Sapporo Dome de Consadole Sapporo. Les locaux faisaient déjouer les candidats à la descente en première mi-temps en ouvrant le score à la fin de celle-ci par Gabriel Xavier, en partance, qui se jouait de Yugo Tatsuta pour marquer petit filet opposé. Echaudé, Thiago Santana marquait son quatorzième but d’une volée en dehors de la surface et montrait la voie à ses coéquipiers. Ryohei Shirasaki, bien lancé par Carlinhos Junior, l’imitait dans la foulée. En menant au score, ils étaient barragistes. Cependant, à l’heure de jeu, Ryota Aoki bonifiait une belle ouverture de Takuma Arano pour recoller au score. Un quart-d ’heure plus tard, Ronaldo remettait S-Pa en position de barragiste en reprenant victorieusement un ballon qui trainait dans les six mètres. Les supporters oranges, venus nombreux, bouillonnaient. Leur ardeur était tempérée par l’égalisation de Kim Gun-hee à quatre minutes des arrêts de jeu. Puis Aoki leur assénait le coup de grâce en concluant esseulé le décalage de Kim (4-3). Scénario fou sur l’île d’Hokkaido, à l’issue duquel on voit replonger le club de Shizuoka en J2, sept saisons après l’avoir quittée.

Autre club concerné par la lutte au maintien, Avispa Fukuoka avait un périlleux déplacement à négocier face au moribond Urawa Reds. Les frelons ont assuré l’essentiel en enlevant le nul, malgré l’ouverture du score durant le second acte de Takuya Iwanami de plus de vingt-cinq mètres d’une frappe surpuissante. Juanma s’était empressé d’égaliser pour finalement empêcher son compatriote Ricardo Rodriguez de prendre la porte de sortie honorablement (1-1). Maciej Skorza, entraineur polonais officiant la saison dernière au Lech Poznan avec lequel il a été champion, serait son successeur. Enfin, quasiment sauvé, Shonan Bellmare finit la saison avec une victoire et un septième match sans défaite. Ses victimes du jour : Kashiwa Reysol, qui conclut lui sa saison avec une dixième rencontre sans victoire. Shuto Machino (forcément) et l’ancien de la maison jaune et noire Yusuke Segawa ont permis à leur équipe de mener durant toute la rencontre, malgré la réduction du score de Tomoya Koyamatsu.

Les buts

Résultats et classement

jlj34

Brèves

Roasso Kumamoto peut rêver de la J1. Invité surprise des barrages, les promus de J3 sont à une marche de la J1, qu’ils n’ont jamais connu de leur histoire. Le club de Kyushu a fait match nul contre Montedio Yamagata, synonyme de qualification pour le match de la promotion en J1. Il aura lieu dimanche 13 novembre face à Kyoto Sanga. La règle est simple : pour accéder à l’élite, la victoire au Stade Sanga est obligatoire.

Iwata élu meilleur joueur de la saison, Skibbe meilleur entraineur. La saison à peine terminée que les récompenses individuelles sont décernées. Taulier de Yokohama F-Marinos cette saison et positionné en milieu défensif ou défenseur central, Tomoki Iwata a été le joueur le plus régulier de son équipe. Michael Skibbe a réalisé des miracles avec Sanfrecce Hiroshima avec une équipe que l’on voyait mal terminer sur la troisième marche du podium et réaliser deux finales de coupe, pour une remportée. Takumu Kawamura, toujours du côté de Sanfrecce, a planté le plus beau but de la saison avec sa frappe lobée du milieu de terrain. Le prix du meilleur jeune a été décerné à Mao Hosoya (Kashiwa Reysol), auteur d’un très gros début de saison. Thiago Santana (Shimizu S-Pulse) finit meilleur buteur du championnat avec 14 buts.  

L’équipe de la saison :

bestXI

Iwaki FC champion de J3. Fondé en 2012, le club de la ville d’Iwaki, dans la préfecture de Fukushima, continue son ascension fulgurante. A peine débarqué dans le monde professionnel en intégrant la J3 cette saison, le voilà promis à la J2 en décrochant le titre de champion à deux matchs du terme du championnat. Il reste une place à prendre, qui devrait se jouer entre Fujieda MYFC et Matsumoto Yamaga.

Shuto Machino sera du voyage au Qatar. Machino, jeune attaquant de Shonan Bellmare, représentera le Japon à la coupe du Monde 2022. Il profite de la blessure de Yuta Nakayama, blessé au tendon d’Achille mercredi au cours d’un match de championnat avec son club Huddersfield. Un beau pied de nez du sélectionneur Moriyasu qui remplace un défenseur central/gauche par un pur attaquant - sans doute s’est-il aperçu en voyant sa liste qu’il y avait un manque à ce poste.