Vendredi 17 septembre 2010

Sébastien Le Toux

Avant d’aborder la troisième journée de CONCACAF Champions league, le week-end nord-américain avait vu quelques leaders marquer leur territoire.

On débute notre tour d’Amérique du nord par le Costa Rica ou l’intenable duo Barrio MéxicoAlajuelense poursuit sa promenade. L’Equipo Canela remporte le choc des promus face à Limón alors que la Liga s’impose à UCR sur le même score. A huit journées de la fin de la phase régulière, on voit mal qui pourra venir les déloger de leurs premières places respectives. D’autant que dans le groupe B, mise à part Alajuelense donc, les quatre autres équipes se sont neutralisées : Herediano et San Carlos conservent donc leurs places qualificatives pour les play-offs, trois points devant Brujas et Santos. Dans le groupe A, le champion sortant semble se réveiller après avoir écrasé Pérez Zeledón. Le Deportivo Saprissa est désormais troisième à huit points du leader, son futur adversaire.

Résultats et classement sont à consulter ici.

La septième journée mexicaine aura marqué le réveil de Querétaro. Los Gallos Blancos, qui avaient remporté leurs deux premiers matchs avaient ensuite explosé à Morelia et s’étaient alors totalement éteints. Après trois défaites et un match nul, les hommes d’Ángel Comizzo ont choisi leur moment : Santos Laguna, meilleure équipe de la ligue a littéralement explosé (5-2). Conséquence, dans le groupe A, Monterrey en profite en s’imposant à Tigres, une nouvelle fois grâce à Suazo et revient à la hauteur des Guerreros. Dans le groupe 3, la Máquina s’impose chez le moribond Atlas (3-1) pour devenir la meilleure équipe du tournoi. Cruz Azul fait d’une pierre deux coups puisque les trois poursuivants directs, Puebla, Morelia et les Pumas se sont tous inclinés. Dans le groupe 2, c’était en direct sur Lucarne Opposée, América s’impose chez les Monarcas et profite du nul de Toluca pour prendre les commandes.

Le top 5 de la septième journée (à déguster sans modération) :

{youtube}74mEDaWB6qo{/youtube}

En MLS enfin, Thierry Henry et les Red Bulls profitent de la défaire de Columbus à Los Angeles (3-1) pour revenir à quatre points après avoir écarté Colorado (le français ayant même ouvert le score). New York réalise la très bonne opération de la semaine 24 puisque ni Toronto, ni Kansas City et ni Chicago ne se sont imposés. Les Fire ont subi les foudres de la véritable star française de la MLS. On se répète semaines après semaines, mais Sébastien Le Toux prend une dimension sans commune mesure avec Philadelphie. Unique buteur du match, le français (et peut être futur international américain) inscrit son 11e but de la saison, doublant son ancien coéquipier Fredy Montero pour prendre seul la troisième place au classement des buteurs. Mais Sébastien n’en reste pas là puisqu’il se classe également à la seconde place des passes décisives : ainsi, le français de l’Union est directement impliqué dans 21 des 27 buts de son équipe. Tout simplement colossal. A l’Ouest, mise à part Los Angeles (qui fête le retour de David Beckham par une victoire) et Chivas, aucune équipe ne s’impose cette semaine : le classement reste donc identique à la semaine passée.

Résultats et classement sont à consulter ici. Le onzième but de la saison pour Sébastien Le Toux est caché dans ce résumé :

{youtube}BkeUfo8GNqo{/youtube}