CONCACAF Champion's league

Alors que l’Europe s’enthousiasme de nouveau pour sa plus prestigieuse compétition de clubs et avant que l'Asie n'entame sa dernière ligne droite la semaine prochaine, la zone CONCACAF n’est pas en reste. Profitons de la 3e et dernière journée de la phase aller de la Ligue des Champions qui se déroule cette semaine pour présenter et faire le point sur cette compétition qui fait son apparition sur Lucarne Opposée.
 
Atlante
Nous l’avions évoqué récemment avec la qualification des Sounders pour leur première saison dans l’élite américaine, la Ligue des Champions de la CONCACAF est à l’heure actuelle la plus prestigieuse des compétitions de la zone nord-américaine.

Rappel historique.

Longtemps isolée dans son coin, la CONCACAF Champion’s cup (l’ancien nom de cette compétition devenue Ligue des Champions l’an passé) a connu une large modification qui la fit progresser rapidement ces dernières saisons. Les premières modifications ne furent pas structurelles mais plutôt d’ordre de la motivation. En 2005, il fut décider d’intégrer le vainqueur de cette compétition à la Coupe du Monde des clubs mais également, le finaliste fut invité à participer à la Copa Sudaméricana pour ce qui constitua alors la seule passerelle officielle entre compétitions de clubs d’Amérique du Nord et clubs d’Amérique du Sud (passerelle désormais rompue cette saison par la fin de cette invitation (nous en reparlerons dans le prochain article)). L’autre modification fut structurelle. Longtemps une compétition réservée à seulement 8 équipes (2 américaines, 2 mexicaines, 3 de la zone centrale américaine et 1 des caraïbes), la réforme de la compétition qui eut lieu en 2007 a eu pour conséquence un élargissement à 24 clubs. Le format de la compétition s’apparente désormais à celui que nous connaissons pour son équivalent européen : un premier tour de barrage qui concerne 16 équipes sur ces 24 (les clubs qui n’ont pas fini champions de leur pays) suivi d’une phase de poule dans laquelle les 16 rescapés sont répartis en 4 poules de 4 équipes. Que l’on englobe ou non le palmarès de la Champion’s cup, le Mexique est la grande nation de cette compétition. Pour preuve, les 5 dernières finales ont été disputées par au moins une équipe mexicaine avec 4 succès aux clés (série en cours). Deux équipes issues de la MLS ont réussi à s’imposer dans cette épreuve : DC United en 1998 et Los Angeles en 2000. L’édition 2008-2009 a vu Atlante s’imposer en finale devant Cruz Azul dans ce qui fut la 3e finale 100% mexicaine en 4 ans.

2009-2010 : le point sur la compétition.

La compétition en est actuellement en pleine phase de poules et la 3e journée se termine ce soir. 3 des 4 équipes américaines sont encore en course dans cette phase de poule, les New York Red Bulls ayant été éliminés par les trinidadiens de W Connection. Côté mexicain, c’est le carton plein avec 4 qualifiés sur 4 (UNAM, Pachuca, Toluca et Cruz Azul). Pour compléter la liste, se trouvent à leurs côtés : une équipe panaméenne (Árabe Unido), une salvadorienne (Isidro Metapán), 2 honduriennes (Marathón et Real España), 2 trinidadiennes (San Juan Jabloteh et W Connection), une portoricaine (Puerto Rico Islanders), une guatémaltèque (Comunicaciones) et le grand club costaricain de Saprissa (dernier vainqueur non mexicain de cette épreuve). Au niveau des faits notables, on peut ressortir la domination mexicaine dans les poules C et D alors que les poules A et B voient deux surprises mener le bal. Dans la poule A, les panaméens d’Árabe Unido ont créés la sensation en étrillant Pachuca, meilleur équipe de la saison régulière et finaliste du dernier tournoi de clôture, alors que la poule B voit les honduriens de Marathón en tête avant de disputer leur dernier match de la phase aller, ce soir devant Toluca.

Bien évidemment, vous pourrez suivre cette compétition sur Lucarne Opposée avec, pour débuter quelques vidéos de cette 3e journée sont à déguster ici.