Dix-neuf joueurs participent déjà aux entraînements de l’Uruguay à Montevideo, dont la grande majorité des joueurs évoluant en Amérique. Au total, cinquante-cinq joueurs ont été « réservés » par Alonso et peuvent encore espérés être dans la liste de vingt-six qui sera annoncée le 14 novembre.

bandeauedition

En conférence de presse, la première question posée au Tornado Alonso a été de savoir s’il avait déjà en tête le possible onze face à la Corée du Sud. L’entraîneur n’a pas trop voulu se mouiller et a indiqué qu’il avait bien une petite idée de plusieurs onze possible. Même si une base se détache, déjà connue, il reste quelques zones d’ombres à éclaircir côté Uruguay.

Du côté des certitudes, on sait que Sergio Rochet sera titulaire dans les cages après son excellente saison avec Nacional. Son remplaçant numéro un sera Fernando Muslera qui essayera de gratter quelques minutes pour sa quatrième Coupe du Monde. Au milieu, on sait aussi que Federico Valverde et Rodrigo Bentancur sont indéboulonnables, avec sans doute Giorgian De Arrascaeta d’un côté et Pellistri de l’autre. En attaque, Suárez est en pleine forme, tout comme son compère Darwin Núñez. Cavani semble encore blessé, il sera sans doute un joker de luxe s’il a la chance de participer. Le principal chantier est donc en défense. C’est l’objet du voyage qu’a réalisé ces heures-ci Alonso en Espagne. Le sélectionneur a laissé l’entraînement à la charge de Dario Rodríguez et est parti s’entretenir avec celui qui était devenu son couteau Suisse : Ronald Araújo. Ce dernier est blessé et même si sa rééducation se passe bien, il est toujours dans le flou. L’un des avantages d’Alonso est que la Celeste débutera la compétition relativement tardivement, le jeudi 24 novembre, étant dans le « dernier » groupe. Bonne nouvelle, ou pas ? On parle quand même beaucoup en Uruguay du problème d’emmener deux défenseurs qui n’ont pas ou peu joué ces derniers. Car même si Godín est lui bien remis, il n’a joué que deux matchs en club depuis août dernier. Le capitaine s’entraîne avec le groupe à Montevideo depuis quelques semaines et semble être sur les rails pour être dans le onze. On pourrait donc assister à une troisième Coupe du Monde de rang avec la même charnière, Godín – Giménez, ce qui serait sans doute pas loin d’être une première mondiale même si l’auteur de ces lignes ne peut vous le confirmer avec certitude.

Le programme des prochains jours pour le Tornado va donc être de déterminer son groupe et de préparer le voyage. Les joueurs partiront vendredi 11 vers Abu Dhabi avant de partir le 19 vers le Qatar.

listeelargie