Cacamiseta 2012 : c’est parti.

 

Vous l’avez attendue, elle est en retard, mais la Cacamiseta fait son grand retour pour une édition 2012 qui devrait encore faire souffrir quelques rétines. Coup d’envoi.

Après Bordeaux en 2009-2010, Auxerre l’an passé, la Cacamiseta 2012 revient donc cette semaine avec 10 nouveaux prétendants au titre tant envié. Vous aviez été plus de 2600 l’an passé à élire l’AJ Auxerre pour une édition réalisée en partenariat avec les Cahiers du foot consacrée par un article dans l’Equipe Magazine et surtout par l’AJA elle-même qui a simplement décidé de poursuivre l’aventure avec le maillot vainqueur de l’édition 2011.

Pour cette édition 2012, peu de changements : 10 nommés sélectionnés pour leur respect des couleurs du club et surtout, le choix du design, des associations de couleurs qui font de ces maillots de véritables œuvres d’art. Et toujours les même conditions pour être sélectionné : être européen, évoluer en première division et surtout, faire preuve d’imagination.

Restreindre la sélection aux clubs européens de première division, plus qu’un choix, c’est surtout un acte de salubrité publique. Vous n’y croyez pas ? Alors voici quelques exemples de maillots auxquels vous échappez. L’occasion ainsi de bien préparer vos yeux à ce qui va venir.

Habituellement en bleu et blanc, les Seagulls de Gustavo Poyet s’offrent un maillot away : vert fluo et noir. L’effet cumulé des rayures et du fluo a tout pour détruire quelques écrans
Concurrent des Seagulls et également en bleu et blanc, Cardiff City propose la double rayure : verticale au premier plan, diagonale jaune au second. Terrible
Direction le Japon avec le troisième kit de Gamba. En photo, ca irrite les rétines. Je vous laisse imaginer en vrai (et c’est du vécu)
Toujours plus fluo, direction l’Australie avec les Melbourne Victory. Jusqu’ici le club s’inspirait des couleurs des girondins en guise d’hommage. Et si cette saison, ils préfiguraient ce qui pourrait arriver aux Girondins l’an prochain ?
Place à l’Afrique qui subit de plein fouet le monopole Puma. Pour la CAN 2012, l’équipementier le plus original de la planète décide d’incruster des symboles des pays concernés.
Et le moins gâté semble être la Namibie. Compatissons….
Reste cependant quelques dissidents. Meilleur exemple, la Sierra Leone. Sans doute le plus réussi de tous

Les nommés :

Cacamiseta 2012 : les français.

  1 comment for “Cacamiseta 2012 : c’est parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.